• Chapitre 2 : Satyn : « Le véritable amour fraternel ».

    Rano Pano

    Il faut savoir aussi, que Berklee College ne s'était pas contenté de vivre sur les Grammy et Emmi Awards gagnés par ses troupes de musiciens. Roger Brown - le directeur de l'école - avait décidé pour cette rentrée, d'instaurer de nouvelles filières, parmi lesquelles se trouvaient le théâtre et la danse. Et ce fut cette dernière filière qui amena mon amie jusqu'ici. C'est fou le nombre de chose qu'elle pouvait faire avec son corps.- m'étonnais pas que les mecs lui courraient après-. En plus d'être pour moi la fille la plus magnifique du monde, sa joie de vivre et son attitude parfois enfantines sous ses airs d'éternelle séductrice -et un peu niaise - m'avaient empêchés de repousser son amitié.

    Rano Pano

     

    Le seul point positif que je pus constater depuis le début de notre arrivée, fut le fait que nous venions de nous garer à deux ou trois blocs de Berklee. Traduction de Carrie :

    - Wouaaaaw on vit à côté de la fac ! 
    - Nous y voilà les filles ! »

    Rano Pano

    Rano Pano

    Nous arrivâmes enfin dans l'enceinte de notre résidence, après s'être garé dans un des divers garage et traversé une petite cours séparant l'immeuble des hangars, ce fut sous une pluie torrentielle que nous nous réfugiâmes à l'intérieur de la résidence, visiblement refaite à neuf. Des murs rouges sang entouraient la cage d'escalier ainsi que les autres longs couloirs. Une déco qui ne me déplaisait pas, finalement. - second bon point de la journée youhou-.

    Rano Pano

    Alors que mon frangin se prenait déjà pour un agent immobilier, arrivés au premier étage, parmi toutes ces portes nous avions pu constater la présence du logis de Fen au numéro 23. 

    « J'men fou un peu de ton appart Fen montre nous le notre plutôt, râlai-je.
    - Personne ne demande ton avis ma grande, tu veux voir Carrie ?
    - Oh ouais ! Juste deux minutes Syn, sautilla mon amie. »

    Rano Pano

    Je soufflai d'exaspération et acceptai la moue désolée de Carrie – derrière le visage satisfait de mon enfoiré de Frère -. La porte se referma. Je ne savais pas pourquoi, je n'arrivais pas à être enthousiaste à l'idée de vivre ici, du moins pas autant que Carrie. Tout ce qui m'importait, c'était chanter et gratter ma guitare. Je voulais vivre sur le campus paisiblement dans une chambre à effet placard, mais Carrie ne voulait pas, et comme je ne pouvais pas assumer de vivre seule sans son aide financière, autant la suivre. Savoir que Fen se trouverait à deux mètres sous mes pieds me donnait envie de vomir.

    Rano Pano

    « Vous êtes longs ! » Criai-je dans l'espoir qu'ils m'entendent.

    Même s'ils avaient tendance à se considérer comme frère et soeur, je n'aimai pas trop les laisser seul dans une pièce fermée.


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :