• Chapitre 3 : Fenster << Combat de naines ! >>

    Chapitre 3 : Fenster << Combat de naines ! >>

    « Alors comme ça on s’enterre dans son nouvel appart sans daigner sortir de l’aprèm ingrate misanthrope ».

    Il suffisait de demander ? 

    Chapitre 3 : Fenster << Combat de naines ! >>

     Une jeune femme de type asiatique – tout à fait à mon gout ceci-dit-  s’était incrustée dans la pièce aussi vite qu’un courant d’air.  Joey se releva lourdement en nous pointant du pouce. Agréable.

    -          J’ai eu un léger contretemps, ironisa-t-elle.

    -          Tu accueilles des lycéennes ? rit-elle lorsqu’elle vit ma sœur et son amieelle n’avait pas tort-

    -          La lycéenne elle t’emm…

    -          Il y a eut un mal entendu avec la propriétaire de l’appartemment, du coup nous vivons ici aussi, coupa Carrie tout sourire.

    -          Ouais, on va devoir vivre là-dedans à trois…bougonna Joey.

    -          Oh bah c’est cool, tu auras enfin d’autres amis autre que Ben et moi ! S’enthousiasma celle à la chevelure orange carotte, je suis Nao Jin mais vous pouvez m’appeler NJ.

    -          Moi c’est Carry, voici Satyn et son frère…

    -          Fenster Esleth, seconde année section Musique, me présentai-je fièrement.

    -          T’as redoublé.

    Ma sœur est une connasse.

    Chapitre 3 : Fenster << Combat de naines ! >>

    Par la suite nous avions pu faire plus ample connaissance avec les deux amies, pour ainsi découvrir qu’elles allaient elle aussi à Berklee College, en première année, dans la section de Satyn. Autant dire qu’elle en sautait presque de joie - ou pas . En revanche Carrie était plutôt déçue de ne pas avoir fait de connaissance dans sa section avant la rentrée mais fit bientôt rassurée par la jeune japonaise.

    « - Vous êtes au courant que demain soir, il y aura la soirée d’intégration des premières années ?

    -          Ah ouais ? Non on n’était pas au courant, c’est bizarre que ça soit aussi tôt, c’est super ça ! S’enthousiasma la danseuse.

    -          Ouais, génial, marmonna Satan.

    -          La mienne c’est mardi, j’pourrai pas voir ça c’est dommage, j’aurai trouvé ça marrant de voir Poucelina dans la cours des grands, fis-je faussement déçu.

    -          Ta gueule.

    -          En parlant de ça, vous comptez vraiment allez à la fac tous les jours habillées comme ça ? 

    Chapitre 3 : Fenster << Combat de naines ! >>


    La belle asiatique s’aventurai sur un terrain assez casse gueule, pour le coup. Je vis Satyn virer au rouge sans se prononcer.

    -          Ola NJ ne commence pas avec ça… Il faut savoir que j’ai déjà eu droit à sa folie du relooking au début de l’été mais ça n’a pas marché, pouffa Joey.

    -          Dommage, ris-je.

    -          Qu’est-ce qu’il a notre look ? Se vexa Carrie.

    -          Ah ce n’est pas contre vous hein, mais sachez que Berklee est une école prestigieuse avec beaucoup de fils à papa, vous allez vous faire bouffer avec vos fleurs et vos sandales.

    -          Je la tue maintenant ou j’attends un peu ? Chuchota la concernée.

    -          Ah pourquoi pas, je n’suis pas contre un relooking ! Déclara Carrie.

    -          C’est vrai que l’autre conne du dessous à l’air vachement chic, ironisa l’autre naine.

    -          Je parle pour la plupart des élèves, il peut y avoir des exceptions, mais en général, les danseuses sont tirées à quatre épingles.

    Chapitre 3 : Fenster << Combat de naines ! >>


    L’ambiance devenait un peu trop fille pour ma part. NJ commençait à réfléchir sur la prochaine coiffure de Carrie tandis que Joey et Satyn se foutaient ouvertement de leur gueule en recrachant leur fumée de cigarette – ma sœur avait l’air d’un dragon. De toute façon j’avais à faire. « Tu touches à un seul de mes cheveux je t’étrangle. J’suis très bien avec mes shorts ! » Hurla Satyn alors que je me dirigeai vers le couloir.

    Chapitre 3 : Fenster << Combat de naines ! >>

    -          J’dois voir du monde, ciao les filles ! Si vous réussissez à embellir ma chère sœur, je vous promets le paradis ! Autant dire que c’est pas gagné pour vous ahahah !

    -          Et si on éclaircissait tes cheveux Sat ?

    -          Fen je vais te tuer ! Entendis-je une fois la porte claquée. FEN !

    Chapitre 3 : Fenster << Combat de naines ! >>

    Quel moment jouissif ! Laisser ma sœur entre les mains de filles en furies, rien de pire pour elle ! Ça devait faire du bien à Carrie de ne plus côtoyer qu’un tas de marbre. Bref, elles étaient vivantes, mission accomplie ! Je pouvais faire le fier auprès des parents. 

    Chapitre 3 : Fenster << Combat de naines ! >>

    De retour à mon étage, je me demandai sérieusement quelle fille cette chère Joey ne pouvait pas supporter. Je compris quand je vis le tapis de mégots flottant à la surface d’un paillasson. Curieux, déjà parce que je ne connaissais pas cette personne qui était légitimement ma voisine - quoi c’est la moindre des politesses - mais en plus puisqu’il s’agissait d’une femme je me devais d’examiner cette porte sous tous ses chambranles. Je m’approchai de la sonnette afin d’y distinguer le nom de l’inconnue. « Jacklyn Lester ». Lester…ça me parlait. Lester Speight ? Ouais, non ça c'était le grand fou black baraqué dans la série familiale...Kerry Lester ?La strip-teaseuse des 20 ans de Keith ? Hmm non elle c'était Mester...

    Chapitre 3 : Fenster << Combat de naines ! >>


    Quant une petite ampoule s'alluma au dessus de mon crâne cabossé.  Merde alors !  Moera Lester ! La co-directrice de Berklee. Pfff. Encore une pistonnée. Encore une fille à papa, greluche et superficielle sans talent qui finira dans un tube électro dont la voix sera transformée et robotique, quasiment méconnaissable, mais qui sera pour des raisons encore inconnues, autant célèbres que les sœurs Kardashian. Scandaleux. Inadmissible.  Dégouté.

    Chapitre 3 : Fenster << Combat de naines ! >>

    Oublions, je devais vite entrer passer un coup de fil à ma petite Athenya. Elle me manquait et j’avais vraiment hâte d’entendre son adorable voix fluette qui tentait tant bien que mal d’être autoritaire. Sa voix était un réel atout pour son avenir, il me tardait de l’avoir à Berklee. Ça me changera de l’autre naine. Vous me trouvez injuste ? Oui, la vie est injuste. Si ça avait été le contraire, je vivrais encore à Oxford. Passons.

    Tandis que j’arrivai enfin à faire bouger le loquet rouillé de ma porte d’entrée –bâtiment refait à neuf, et mon cul c’est de la volaille ?-  ma poche arrière vibra accompagnée par cette douce musique mélodieuse qu’était la mienne. Je vis sur l’écran qu’il s’agissait – encore – de Keith, mon supposé meilleur ami, qui n’allait pas le rester bien longtemps s’il continuait de m’appeler sans arrêt.



    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 2 Novembre 2011 à 18:45

    Escalier maxis x)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :